Corto Maltese est le nom du personnage créé par Hugo Pratt, qui est devenu un héros d’une série de BD. Pour l’instant, j’ai lu La Ballade de la Mer Salée et Corto Maltèse en Sibérie.

Ces 2 BD se trouvaient dans ma Pile à Lire depuis…. très longtemps ! 🙂 Mon chéri a emprunté le premier tome à ses parents, pour me faire découvrir cet auteur et ce héros. Auteur et héros que je connaissais grâce au poster accroché chez nous.

J’ai donc découvert Corto Maltèse !

Bon, il faut savoir que ça ne commençait pas bien, car il faisait parti des choses à faire, et je n’aime pas m’imposer une lecture…

De plus, il est compliqué d’écrire sur un auteur et un héros aussi connus, car je ne me sens pas légitime pour critiquer, écrire une chronique…. mais je vais quand même donner mon avis.

La lecture du 1er tome La Ballade de la Mer Salée ne fut pas évidente : d’abord le côté obligatoire + le coté classique (ça me met toujours un peu de pression de lire un livre/BD considéré comme un classique, je me sens obligée de comprendre, aimer, adhérer…), puis le noir et blanc, le manque de dynamisme entre les cases pour les actions, et les textes très (voire trop) présents. (…ironique pour quelqu’un qui adore lire….)

Après la lecture, mon chéri m’a expliqué que cet auteur a inventé le roman graphique. Donc ces quelques défauts s’expliquent sans doute par cette recherche de nouveauté, de création d’un nouveau genre.

L’autre tome fut plus facile à lire : je connaissais déjà le dessin et le style de l’auteur et je trouve aussi qu’il s’est amélioré, notamment au niveau forme avec une petite présentation géographique et historique, et aussi avec un chapitrage. Ce qui permet de mieux se situer, se représenter les choses (j’aime bien pouvoir rentrer dans une histoire mais pour ça j’ai souvent besoin d’un contexte) et de rendre la lecture plus facile et régulière.

Je suis heureuse de les avoir découvert et j’espère en lire d’autres ! 🙂

Publicités