« Lovely Bones » est un film de Peter Jackson, le célèbre réalisateur. Il est adapté du roman La nostalgie de l’ange (Lovely bones titre original) de Alice Sebold.

Livre que j’ai découvert au lycée, dans une librairie : le titre m’a accroché, puis la couverture, puis la présentation en 4e de couverture. J’avais déjà un coup de cœur avant même de l’avoir lu ! Cela s’est confirmé à la lecture, je me souviens l’avoir adoré ! Ce fut pendant quelques temps mon livre préféré !!

Puis quelques années plus tard, j’ai entendu parler de cette adaptation cinématographique.

Bonne nouvelle, le réalisateur est plutôt connu pour une adaptation de livres, que j’ai apprécié : même s’il n’a pas pu représenter à l’écran tous les détails de ces quelques 1000 pages, je trouve qu’il s’en est bien sorti ! (J’ai lu le livre après avoir vu les films, je pense que c’est important pour la prise en compte de mon avis ! ^^)

Pour « Lovely Bones », je crois qu’au 1er visionnage du film, j’étais un peu déçue, comme à chaque fois que je vois l’adaptation ciné d’un de mes livres préférés… Je trouve que ce n’est jamais assez bien, qu’il manque certains détails, que les scènes représentées ne correspondent pas à ce que j’avais imaginé….

Pour l’avoir re-regardé plusieurs fois depuis, et notamment, juste avant d’écrire cet article, je trouve que cette adaptation est plutôt sympa. Il ne respecte pas le livre de A à Z, ce qui est toujours compliqué, mais il a compris l’essence de l’histoire et l’a bien transposé.

Les acteurs sont chouettes : Saoirse Ronan, Mark Wahlberg, Stanley Tucci, Rachel Weisz, Susan Sarandon, Rose McIver ; la réalisation est soignée, le côté imaginaire est bien transcris, l’émotion est présente…

Et maintenant tu te demandes de quoi ça parle, non? Voici le synopsis : Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l’âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.  » Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie. Ce n’est pas Mr. Botte qui m’a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C’est bien ça le problème. On n’est jamais sûr de rien… C’est un voisin qui m’a tuée.  » Susie est au Ciel, et pourtant son aventure ne fait que commencer…

Je conseille vivement de découvrir cette œuvre, en livre ou en film !

 

Publicités